Gérer son patrimoine ..

02 mars 2020 à 20:41
patrimoinepg.jpg

GERER SON PATRIMOINE NE SE LIMITE PAS A FAIRE FRUCTIFIER SES ACTIFS FINANCIERS OU SON PATRIMOINE IMMOBILIER. LA GESTION DE PATRIMOINE C’EST AVANT TOUT L’ORGANISATION DE SON PATRIMOINE POUR LE FAIRE EVOLUER EN RESPECTANT SES OBJECTIFS DANS UN ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE, CIVIL ET FISCAL EN MUTATION PERMANENTE…

Dirigeants d’entreprises, professions libérales, professions indépendantes, cadres supérieurs et cadres moyens, retraités… La gestion de patrimoine s’adresse à un public très large, dès lors que celui-ci :

  1. Détient des actifs : résidence principale, assurance-vie, biens immobiliers, entreprise, etc.
  2. Dispose d’une capacité d’épargne régulière et significative
  3. Souhaite organiser son patrimoine et anticiper certaines questions : Quel mode de détention ? Quel mode de transmission ? Quelle protection du conjoint et des enfants ?

Avoir la capacité de faire des choix

L’existence d’actifs et la capacité d’épargne sont en effet deux leviers importants pour gérer, c’est-à-dire faire des choix au service de ses objectifs : optimiser, revendre, racheter, financer un achat immobilier, effectuer des versements programmés pour étoffer un portefeuille boursier, etc.

La gestion de patrimoine s’est le ‘’sur mesure’’ pour le particulier. Plus les actifs sont élevés plus les réponses sont personnalisées, plus la pertinence du conseil est importante, plus l’appui de professionnels du patrimoine, juristes, notaires, fiscalistes, conseillers en investissements financiers est nécessaire.

Le conseil, a quel prix ?

Quel coût, justement ? Difficile à annoncer au départ, tant la gestion de patrimoine est un art du sur-mesure et de l’adaptation à chaque client. Ce n’est pas un parti-pris d’opacité, mais une réalité du métier.

Se priver de l’expertise du professionnel du patrimoine en raison du coût de sa prestation ne doit pas être un frein.

Le client doit faire préciser au conseil qu’il consulte le respect des deux règles suivantes :

  1. Le premier rendez-vous ne coûte rien, il sert à faire connaissance et à comprendre le contexte.
  2. Aucune intervention de conseil n’est facturable avant que le client n’ait signé une lettre de mission qui stipule le montant des honoraires. »

S’il existe une barrière du coût, elle est bien moins élevée dans la réalité que dans l’esprit du public. Des épargnants non assujettis à l’ISF peuvent bénéficier du conseil d’un gestionnaire de patrimoine.

De plus en plus souvent les conseillers en gestion de patrimoine sortent de la vente de produits, en donnant la priorité au conseil.

Un renseignement ou des précisions sur cette offre sont gratuits utilisez ce formulaire pour me contacter par mail. Vous pouvez aussi le faire par téléphone en journée au numéro 0156230386

Dominique Bouchard

0 commentaire

Les commentaires sont fermés pour cet article.